Syracuse

Rate this item
(0 votes)
cathedral Santa Maria delle Colonne cathedral Santa Maria delle Colonne By Berthold Werner (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Syracuse fut fondée au viiie siècle av. J.-C. par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd'hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques. Depuis 2005, son centre historique fait partie du patrimoine mondial de l'humanité établi par l'Unesco.


Les colons grecs partis de Corinthe fondèrent cette ville en -734 sur l'île d'Ortygie. L'expédition est menée par Archias de la famille des Bacchiades. Cette famille cherche à se poster le long des routes qui traversent la mer Méditerranée.J5.Syracuse.panoThéâtrebas D'ailleurs au même moment, un autre Bacchiade, Chersicratès, fonde Corcyre sur une route maritime préexistante allant de la côte illyrienne à la côte orientale de la Sicile. L'île est dotée d'une source abondante nommée Aréthuse, de sites protégés pour deux ports au débouché de la plaine fertile de l'Apanos. En prenant possession des terres autour de Syracuse, les Corinthiens rentrent en conflit avec les populations locales non grecques. La ville se développe rapidement grâce aux riches plaines de la région pour devenir l'une des colonies grecques les plus brillantes d'occident. Syracuse essaime en Sicile et fonde plusieurs cités : Akrai en -664, Kasmenai-Casmene en -643, Camarina en -589. Gélon, le tyran de Gela se rend maître de Syracuse en -485 Il y transfère son pouvoir, laissant son frère Hiéron Ier commander Géla. Sous son règne, Syracuse devient la puissance hellénique dominante de l'époque ; Theatre Panoramicles Grecs de la grande terre recherchent son aide contre la Perse, mais se désistent devant ses ambitions. Allié à Théron, tyran d'Acragas (Agrigente), il bat à Himère, en 480, une grande expédition carthaginoise, selon la tradition, le jour même où les Grecs battent les Perses à Salamine. Après la mort de Gélon, son frère Hiéron Ier lui succède, commence une politique de mécénat et invite à sa cour les poètes grecs Simonide de Céos, Eschyle et Pindare.

  • En -466, il est renversé et un régime démocratique fut installé pour soixante ans.
  • En -474, Syracuse bat les Étrusques à la bataille de Cumes.
  • En -453, Syracuse bat de nouveau les districts miniers étrusques en Corse et sur l'île d'Elbe.

Au ve siècle av. J.-C., dans le contexte de la guerre du Péloponnèse, Decadrachme de Sicile sous Denys l'AncienAthènes voulait contrer la puissance grandissante de Syracuse et prendre pied en Sicile pour s'assurer le contrôle total de la mer. L'expédition de Sicile prit la mer sous le commandement de Nicias, d'Alcibiade et de Lamachos en juin -415. Les Syracusains recherchèrent l'appui de Sparte, la cité ennemie d'Athènes. En -413, Syracuse fut assiégée par les Athéniens qui sont défaits au cours d'une bataille navale dans la rade, grâce au génie tactique d'Hermocrate. En 410, des négociations pour rétablir la paix entre Agrigente et les Elymiens échouent déclenchant une longue série de conflits avec Carthage (qui ne se terminera qu'en 340 av. J-C).En 406, Carthage profite de ce contexte pour attaquer Agrigente, Gela et Syracuse, mais elle est arrêtée par une épidémie de peste. La paix est signée en 405. Les guerres reprendront ensuite de 398 à 393, de 383 à 376, de 367 à 366 et de 345 à 341. Dans l'ensemble, l'équilibre des forces sur l'île n'est pas remis en cause. Sous le règne du tyran Denys l'Ancien (-405,-367), Syracuse envoie des mercenaires pour aider le perse Cyrus le Jeune dans sa révolte contre le souverain achéménide Artaxerxès II Mnèmon. Les anecdotes sur Denys l'Ancien sont innombrables et l'on peut encore voir dans les environs de la ville, la fameuse « Oreille de Denys », une anfractuosité par laquelle le tyran pouvait surprendre les conversations de ses prisonniers enfermés dans une grotte. Denys l'Ancien conquit une grande partie de la Sicile et leva des tributs qui lui permirent de renforcer son arsenal. En -384,J5.Syracuse9 Denys en profite pour piller le site de Pyrgi. Le tyran Denys l'Ancien fait venir Platon à Syracuse. Le philosophe grec se noue d'amitié avec son neveu Dion. Dion est exilé par son neveu Denys le jeune en 366, il part vivre en Grèce et prend la tête de l'opposition. Il s'empare du pouvoir en -357 puis meurt assassiné en -354. En -315, le tyran Agathocle déclenche une nouvelle guerre contre les Carthaginois. Il réussit en -309 à envahir l'Afrique du Nord mais ne peut vaincre les murs de Carthage. Il est vaincu en -307, laissant la cité punique devenir la principale puissance de la région. En raison de sa position géographique entre la péninsule italienne, aux mains des Romains, et l'Afrique du Nord, contrôlée par Carthage, la Sicile fut un enjeu majeur entre les deux puissances. En -269, Hiéron II, le tyran de Syracuse, attaque les Mamertins, anciens mercenaires d'Agathoclès qui occupent Messine. Ceux-ci appellent au secours Rome et Carthage. En -264, les Carthaginois prennent la ville de Messine. Le général romain Appius Claudius Caudex traverse le détroit de Messine et prend par surprise la garnison punique de Messine : c'est le casus belli (la cause directe) de la première guerre punique. Hiéron II s'allie à Rome contre Carthage, ce qui permet à la cité de conserver son territoire et son indépendance. Lors de la deuxième guerre punique, après que Syracuse s'est brièvement alliée à Hannibal, alors positionné à Capoue, les Romains, dirigés par le consul Marcus Claudius Marcellus, assiègent la ville en 213 av. J.-C.6. La ville de Syracuse résiste pendant plus d'un an, grâce notamment aux machines conçues par son habitant le plus célèbre : Archimède. La légende veut qu'Archimède ait mis au point des miroirs géants pour réfléchir et concentrer les rayons du soleil dans les voiles des navires romains pour ainsi les enflammer. L'historien romain Tite-Live (XXIV-34) décrit le rôle important d'Archimède comme ingénieur dans la défense de sa ville (aménagement des remparts, construction de meurtrières, construction de petits scorpions et différentes machines de guerre), mais il ne dit pas un mot de ces fameux miroirs. De même, il raconte la prise de Syracuse, organisée pendant la nuit non par crainte du soleil, mais pour profiter du relâchement général lors de trois jours de festivités (généreusement arrosées) en l'honneur de la déesse Artémis. En -212, les Romains s'emparent de la ville et la mettent à sac. À cette occasion, un soldat désobéit aux ordres et tue Archimède dans sa maison, tandis qu'il contemplait des figures géométriques. Au début du ive siècle, martyre de la syracusaine sainte Lucie : les Romains la firent brûler vive. La légende raconte qu'elle ne mourut pas et qu'il fallut la transpercer avec un glaive. Elle est la patronne de Syracuse.

SiracusaCathedral-pjt1

 Devant le risque de voir les Sarrasins envahir la Sicile, l'empereur byzantin Constant II prend en 663 la décision historique de transférer sa capitale à Syracuse. Il meurt assassiné en 668 dans sa retraite occidentale et après un échec à Bénévent devant les Lombards du roi Grimoald Ier de Bénévent. Les musulmans conquirent la ville en 878. Les dynasties des Aghlabides et Kalbites règnent sur la Sicile jusque dans la seconde moitié du xie siècle. En 1086 la ville est prise par les Normands de Roger de Hauteville et de son fils Jourdain. En 1194, le nouveau roi de Sicile, Henri le Cruel, occupe Syracuse. Sous le roi Frédéric de Hohenstaufen la ville ainsi que l'ensemble de l'île retrouvent leur prospérité. Au xiiie siècle, les Syracusains reçoivent des privilèges de la part des princes aragonais en récompense de leur soutien contre les Angevins.

 La ville fut détruite par les tremblements de terre de 1542 puis de 1693. L'épidémie de 1729 n'épargna pas les Syracusains. Après le désastreux tremblement de terre de 1693 (qui toucha aussi la ville de Noto), la ville a connu une renaissance de son architecture. Les nouveaux bâtiments et les églises ont été construits pour rendre à la ville son ancienne splendeur. Les familles nobles ont pris en charge l'architecture avec une série de bâtiments, tels que le Palazzo Impellizzeri, la Palazzo del Bosco Beneventano de l'Archevêque et plusieurs églises, comme l'église de l'Immaculée Conception, église de Saint-Joseph, l'église des Capucins, Église des Noirs St. Philip, l'église de Sainte-Lucie à l'abbaye, l'église du collège, etc.

Wikipedia

à visiter

    • Île de Ortigia
    • Théâtre Grec de Syracuse
    • Château Maniace
    • La cathédrale de Syracuse construite sur un temple grec dédié à Athéna.
    • Fontaine d'Aréthuse
    • Temple d'Apollon

Ortigia, castello maniace, interno, sala 15

    • Parc archéologique de Neapolis
    • L'Oreille de Denys est une grotte artificielle qui se trouve dans l'ancienne carrière de pierre appelée Latomia du Paradis, sous le théâtre grec de Syracuse.
    • L'Amphithéâtre romain
    • L'église de San Giovanni dans les catacombes
    • L'église de Sainte-Lucie à l'abbaye
    • L'église de Sainte-Lucie au sépulcre
    • L'église de Saint-Nicolas à Cordari
    • L'église Saint-Martin
    • L'église de San Giovannello la Giudecca
    • L'Eglise du Saint-Esprit
    • Vermexio palais, qui abrite actuellement la commune (1628 à 1632)
    • Palazzo Beneventano del Bosco
    • Palais Arezzo della Targia

Palazzo Beneventano del Bosco-pjt

    • Palais de Mergulensi-Montalto
    • Chambre Reginale (1305-1536)
    • Palais de l'archevêque
    • Palazzo Chiaramonte
    • Palazzo Bongiovanni
    • Palazzo Impellizzeri
    • Palazzo Montalto
    • Palazzo Lanza Bucceri
    • Greek Palace
    • Palazzo Borgia del Casale
    • Palazzo Zumbo
    • Palazzo Steri Magno
    • Bureau de poste

Gallerie del Castello di Eurialo a Siracusa

  • Palazzo Gargallo
  • Palais de la Surintendance des biens culturels de la province de Syracuse

Excursions en dehors de Syracuse

  • Pantalica
  • Palazzolo Acreide
  • Ferla
  • Noto
  • Marzamemi
  • Château Euryale et murs dionysiaques
  • Nécropole Stentinello
  • La réserve naturelle de la rivière Ciane
  • Les marais salants de Syracuse
  • Réserve Naturelle de Vendicari

From Address:
or Map

Read 824 times
More in this category: « Sciacca Marsala »

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

OPEN